MER-MONTAGNE BERCK-COL DU DONON

Participants : Théo, Eliot (10 ans), Lohan ’12 ans), Lucas (13 ans), tous les quatre des Amis Cyclotouristes du Pays de St-Omer. Nataël (10 ans) Vélotourisme en Famille.
Encadrements : Alain Lambrecht et Jacky Huck des Amis Cyclotouristes du Pays de St-Omer.
Logistique : Francis Boulas, Délégué Départemental Jeunes du CoDep62

Mardi 17 août, première étape Berck-Amiens…

“Il y a Nataël, Théo, Lohan, Eliot, Lucas … et puis Alain et Jacky … à bicyclette”

Vers 9 h, départ pour ce premier périple sous un ciel nuageux et un vent légèrement favorable. Les premiers kilomètres en terrain relativement plat sont avalés rapidement. Une première pose à Ligescourt où nous quitte Joël. Puis Crécy en Ponthieu où nous déposons la carte de départ (dans les 50 premier km). Le terrain devient plus bosselé et le vent légèrement de contraire. Le pique-nique se fait à mi-distance à Yvench.
Les toboggans se font plus nombreux, la cadence ralentie, nous sommes contraints par deux fois à rebrousser chemin, Jacky ayant valoriser les petites routes, la cartographie ne correspond pas à la réalité du terrain (chemin pierreux et terre), ce qui rallonge le parcours. A hauteur de Domart, casse mécanique après une légère chute pour Théo, suivi d’un coup de fatigue quelques kilomètres plus loin pour Nataël.
Les derniers kilomètres sur une route très fréquentées (pas le choix) et le vent défavorable n’aidant pas furent pénibles et longs. Tout le monde a rejoint le point d’hébergement avant que la pluie tombe !!!
Le kilométrage initial a connu une légère inflation. Après la douche et un coup de téléphone aux parents, direction l’Italie pour la soirée “pizza” dans la bonne humeur et grands sourires …

“Bonne nuit les petits”

Mercredi 18 août, seconde Amiens-St Quentin, 81 km.

La sortie d’Amiens fut comme l’entrée “laborieuse” ajouté à celui une légère pluie et les éclaboussures des automobiles. A partir de Fouilloy les routes sont plus calmes et le vent est favorable, De temps à autres quelques belles grimpettes et bien sur de belles descentes. Arrêt à la Nécropole de Lihons. Après le pique-nique à Chaulnes, le relief est plus calme, ce qui permet une petite sieste sur le vélo. Chemin faisant, les compteurs tournent à plein régime. A partir de Martigny les bosses réapparaissent, nous emmenant vers la vallée de la Somme, que nous traversons à Béthencourt s/Somme, et quelques kilomètres plus loin le passage à “Y” (nom du village)
Pause gouter à Germaine (et non chez Germaine).
L’approche de St-Quentin se fait rapidement sous quelques gouttes quand même. Nous prenons nos quartiers en “Première classe, une douche et un coup de fil aux parents, avant de prendre un peu de temps libre avant le diner.
Diner au Flunch, en compagnie de Léa et la maman de Théo venue lui déposer un vélo en état … Tous satisfait de cette journée !!!
Que la nuit soit reposante.

Jeudi 19 août, troisième étape St Quentin-Laon, 51 km

Après un bon petit-déjeuner nous prenons la route vers Laon vers 10h, quelques gouttes nous accompagnent. La traversée de la ville fut un peu compliquée, comme toujours, le vélo n’y est pas le bienvenu.
Nous retrouvons des routes calmes, sinueuses avec le rituel de courtes montées et descentes. Le vent s’est calmé ce matin.
La route file et les petits villages qui semblent sans vie se succèdent, Mézieres sur Oise, pose à Surfontaine pour un court de cartographie.
Le pique-nique se fera sur l’herbe au bord de la “Serre” à Pont à Bucy.
Le vent a repris de la force, venant d’ouest il gêne notre progression, surtout pour passer les bosses. A Vivaise nous voyons au loin, se dresser la silhouette de la cathédrale de Laon.
Nous rejoignons notre hébergement, prenons une bonne douche …
Francis nous propose une visite pédestre de la cité médiévale, nous y parcourons quelques rues et visitons la cathédrale. Nous nous exerçons à quels jeux anciens.
Au restaurant la plupart d’entre nous choisissons la barbe à papa, à part les gourmands.
Chacun rejoint sa chambrée pour une bonne nuit de sommeil …
A Demain !!!

Vendredi 20 août, quatrième étape Laon-Reims, 67 km

Enfin une journée sans pluie !!! Nous partons avec le soleil, il fait frais mais cependant agréable à rouler.
Toujours l’laborieux de quitter les grandes villes … ce qui nécessite une modification de l’itinéraire. Les petites routes sont cependant retrouvées, et le relief est relativement plat.
Une première grimpette à “Montaigu”, qui dit grimpette, dit descente… Une seconde à Prouvais, le pique-nique ayant lieu à mi-côte.
Le relief est plus nuancé, long faux plat et longue descente nous amènent aux abords de Reims que nous traversons par la voie verte, investie par les marcheurs et trottinettes, vers 16 h nous rejoignons notre hébergement à Taissy.
Plus tard nous visitons la cathédrale de Reims, bien imposante.
Le reste de la soirée sera consacrée au déjeuner et quelques jeux de société, avant le couvre-feu à 21h30. Demain réveil à 7 h. car la journée va être longue … 104 km pour rejoindre Bar-le-Duc…

Samedi 21 août, cinquième étape Reims-Bar-le-Duc, 104 km

C’est sous un ciel bleu et grande chaleur que se déroulera cette journée. Un départ un peu après 9 h sur des routes calmes et relativement plates jusqu’au kilomètre 40. Là commence la route des “toboggans” avant un léger mais gênant vent de face. C’est aussi une zone sans village, ni habitation et souvent de grandes lignes droites. Le pique-nique à lieu au kilomètre 63, seul coin d’ombre légèrement éloigné de la route. Nous retrouvons une certaine civilisation au kilomètre 80 à Nettancourt. Encore quelques bosses avant de se laisser glisser vers Bar-le-Duc. Quels soucis de piste cyclable ont rallongé le kilométrage de 5 km. Ouf! nous voici arrivée à 18 h. sous un ciel menaçant.
Petit gouter réconfortant, rangement des vélos et entrée dans les chambres … avant le diner sous l’orage!

Dimanche 22 août, sixième étape Bar-le-Duc – Toul, 51 km

C’est sous un ciel menaçant que nous reprenons la route de notre périple, le vent est de nouveau favorable.
Les paysages bien que manquant de soleil sont verdoyants, et nous traversons plus de petits villages ou lieu-dit.
Aux abord de Trouville en Barois, nous ne pouvons échapper à une averse, un abri bus sera notre refuge quelques kilomètres plus loin.
Une modification de parcours est nécessaire pour éviter la N4, très circulante. Quelque temps après le pique-nique se fait à Ménil le Horgne. La faim se faisait sentir et il faut recharger les batteries (nourritures).
La suite du parcours est assez roulante plusieurs fois nous traversons la Meuse pour arriver à l’hébergement à Pagny sur Meuse aux portes de Toul vers 16h. Petit gouter et glace en attendant de disposer de nos chambres.
Une copieuse pizza fut la bienvenue pour terminer la soirée.

Lundi 23 août, septième étape Pagny-sur-Meuse (Toul) – Lunéville, 70 km

Ce matin le ciel est chargé et la température de 17°.
Après le petit-déjeuner, le départ est donné à 9 h 02. Le vent est favorable. Plongée vers Foug (avec fougue) avant de regrimpée vers Toul, traversée compliquée, à sa sortie, chute de Nataël sans gravité, il faut soigner les bobos avant de reprendre la route tranquillement en empruntant les toboggans avec calme. Petit arrêt à Villey-le-Sec. Puis progression vers Neuves-Maisons.
Chemin faisant nous nous arrêtons à Flavigny pour le traditionnel pique-nique.
Nous reprenons la route en longeant le canal de l’Est. A Velle-sur-Moselle nous avons droit à un “mur”. Puis nous progressons vers Lunéville, avec une courte pose à Blainville-sur-l’Eau qui nous accueille avec quelques gouttes de pluie.
Encore une dizaine de kilomètres pour rejoindre notre hôtel, et un goûter sous le soleil enfin revenu !!!
Diner au restaurant où chacun a pu choisir son menu
Bon appétit.
Au lit pour 21 h 30 car demain la dernière journée va être rude et longue !!!

Bonne nuit …

Mardi 24 août, “la dernière étape”- Lunéville- le Donon, 68 km

Le “Grand Jour” !!!

Après un réveil matinal et un bon petit déjeuner, nous partons un peu énervés pour le col du Donon. Nous rejoignons rapidement des routes calmes accompagnés par le soleil, mais un vent contraire.
Petite pose à Chenevriéres, traversée de Baccarat, nous trouvons plus loin la Voie Verte qui longe un cours d’eau et nous évite la traversée de Raon-l’Etape. La piste est en pente douce, avec parfois une grimpette, nous sommes souvent à travers bois et légèrement protégés du vent qui vient de la montagne.
Nous pique-niquons à Celles-sur-Plaine au bord d’un cours d’eau dont l’eau est transparente.
La progression se poursuit sur la Voie Verte que nous quittons à Raon-la-Plaine, au pied du col. Nous sommes surpris par le premier raidillon qui annonce la montée vers le Donon. Chemin faisant, calmement et lentement nous progressons vers le Col, et c’est avec joie et fierté que nous posons devant le panneau, au terme de 618 km.
Tard dans la nuit nous retrouverons nos familles.

Merci à Anne Verlyck, la Présidente du Comité Départemental de Cyclotourisme du Pas-de-Calais de nous avoir permis cette première expérience, un brevet Mer-Montagne de la Manche aux Vosges. Remerciements également à Jacky pour la préparation de l’itinéraire et Alain pour la recherche et réservation des hébergements.

CR  et photos- F.Boulas – DDJ62 –

Share This
Aller au contenu principal